Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 Jun

Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium

Publié par cds83  - Catégories :  #Scientifique

« Amis spéléologues,

 

Vous ne vous en souvenez peut-être pas, mais nous nous sommes déjà rencontrés !

 

Je suis une plante, plus précisément une fougère, la seule dans le monde à avoir su fabriquer une feuille avec un limbe entier ! Assez jolie d’ailleurs, luisante, au bord plus ou moins ondulé. Mes feuilles sont disposées en touffes et peuvent mesurer jusqu’à 50 cm et leur forme allongée m’a d’ailleurs valu le surnom de langue de cerf !!!

 

Vous ne vous souvenez toujours pas de moi ? Alors je vous donne un indice !

 

J’adore les zones calcaires fraiches et ombragées. Aussi j’apprécie tout particulièrement l’humidité que m’offre la doline de Maramoye … Surtout par ces temps de réchauffement climatique.

 

Et oui, nous nous sommes rencontrés là-bas. Seulement voilà ! Vous ne me remarquez pas…. Et sans penser à mal, vous me piétinez, et surtout, vous écrasez mes prothalles qui portent mes organes sexuels (mâles et/ou femelles) car je les laisse trainer à mes pieds dans l’espoir de fonder une grande famille.

 

Heureusement, un spéléo m’a entendu, car il parle aux arbres, aux fleurs, aux rochers, bref, il parle mais il nous entend aussi…, nous les Aspleniums ! C’est Gilles, dit Gilloul, qui est venu avec sa bande de la COMMBIO.

 

Ils sont venus avec leur perfo, leurs câbles, leurs serre-câbles et leurs panneaux. Ils ont calculé, percé, coupé, limé, soufflé, martelé, etc. … Bref, ils ont tous boulonné. Le résultat est assez discret et les zones sont bien protégées.

 

Je leur pardonne d’avoir marché sur une de mes feuilles car c’est pour la bonne cause. Je ne vous l’ai pas encore dit mais je suis protégée en région PACA.

 

Et puis, cela préservera par la même occasion mes amis amphibiens et insectes. D’ailleurs, à propos des amphibiens, mon amie naturaliste Marjorie me l’a confirmé – car elle parle aux fougères aussi ! - les crapauds comme mon voisin Bufo spinosa, ne supportent pas les flashes dans les yeux. Cela les aveugle et ils meurent...souvent de faim… pareil pour les grenouilles…

 

Au fait ! Savez-vous pourquoi les naturalistes m’appellent aussi scolopendre ? Non pas que je sois un « mille-pattes » mais parce qu’en regardant à la base de mes feuilles, vous pourrez voir deux « petits crochets » qui font penser aux deux lèvres en forme de pinces de ces fameux myriapodes prédateurs, les scolopendres. Et si vous en doutez, regardez mes fructifications sous mes feuilles, à quoi vous font-elles penser ?

 

Amis spéléologues, prenez soin de vous … Et de nous…. »

 

 

 

Article collectif proposé par Gilles JOVET et Catherine PAUL, relu par Marjorie UGHETTO et Marcel PAUL.

 

Photos du samedi 12 mai 2018, équipe Gilles et Laurent JOVET (EXPLO), Marcel et Catherine PAUL (ACVR – EXPLO) – Balisage zones de protection de la scolopendre de Maramoye.

Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Lettre ouverte d’un Asplenium scolopendrium
Commenter cet article

Archives

À propos

Comité Départemental de Spéléologie du Var ------ Diffusion d'informations concernant les spéléologues varois