Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
01 Jun

CAMP EDSC

Publié par cds83  - Catégories :  #EDSC_2018-2019

CAMP EDSC 2019

 

30 mai - 2 juin

 

 

 

C'est l'Aude qui nous accueille cette année pour notre camp.

 

Au total: 8 jeunes: Kasper, Isabelle, Lisa, Léa, Garance, Noa, Esteban et Isandre.

 

Après un trajet un peu long, nous installons le campement et partons pour une courte randonnée dans les carrières de marbre pour certains pendant que d'autres avancent leurs devoirs.

 

CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC

 

 

 

 

 

 

Pour le reste, ce sont les jeunes qui racontent, chacun à sa manière.

 

 

 

Voici les vents d'ange, vu par Léa et Garance:

 

 

COMPTE-RENDU DU VENDREDI 31 MAI 2019-06-14

 

 

 

A 8h30, départ fatigués dû à un lever aux aurores en compagnie des animaux matinaux.

 

Durant la marche d’approche d’une demi-heure, nous nous sommes trimballés alternativement le kit de bouffe aux 3000 sandwichs. Sur le chemin, notre petite troupe a rencontré le chemin de madame la limace.

Arrivées dans la porte d’Alice au pays des Merveilles, plus au minimum que 20 minutes d’attente avant le départ de notre groupe (Olivier, Franck, Pierre, David – Isandre, Garance, Léa et Esteban.

 

 

Cette cavité nous plongeait réellement dans le monde de Lewis Carroll : des passages étroits et nous devenions immenses, des salles larges et hautes, et nous devenions riquiqui.

 

Ajouté à cela des concrétions blanches et brillantes tout droit sorti d’un livre fantastique.

 

D’ailleurs, grâce à Olivier et ses éternelles anecdotes, on a pu apprendre de nombreuses choses sur ces dernières.

 

Après avoir atteint l’objectif (de -138m !), Léa, Garance et Isandre remontent afin de retrouver Olivier et manger. Mais les trois zigotos ne virent pas les flèches fluorescentes et continuèrent vers le mauvais chemin (sans le savoir). Cependant, dans ledit chemin, ils rencontrèrent le brave photographe Olivier et se dirent donc qu’ils étaient sur la bonne voix. Et c’est ainsi qu’ils mangèrent le début du repas.

 

Pourquoi le début seulement, me direz-vous ? Pour la simple et bonne raison que le valeureux franck arriva sur son cheval blanc (un peu boueux quand même) afin de les ramener sur le droit chemin.

 

 

Le repas enfin complet, et au complet, fut ensuite englouti.

 

 

En remontant, à chaque pause, Léa pionçait tranquillement tandis que Garance, première de la file, traçait vers la lumière du jour.

 

Quiconque passait dans la forêt au moment de notre sortie de la cavité des vents d’ange dû entendre un meurtre en entendant les cris de détresse de Léa face aux pauvres araignées Gibsy.

 

En attendant l’autre groupe, Tarzan et toute sa bande s’entraînaient au passage de nœuds et autres manipulations.

 

Quand le deuxième groupe arriva enfin, tout le monde pu entreprendre le trajet retour et rentrer au camping se reposer.

 

Léa et Garance.

CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC

 

 

 

Les vents d'ange vu par Kasper:

 

Tout d’abord nous avons dû marcher environ 20 minutes dans la forêt pour trouver l’entrée du trou. On a mis notre équipement et on a formé deux groupes.

 

Notre groupe composé de Denis, Yves, Laure, Noa, Lisa, Isabelle et moi-même et l’autre ... On s’en fout c’était pas le meilleur groupe et puis je fais pas leur compte rendu ! Bon bref, la descente était étroite composée de quelques puits entre 3 et 6 mètres et le plus grand de 20 mètres.  Il y avait un petit peu d’eau dans les bains douches on a trouver des petits cailloux dans un creux qui ressembler a des œufs et puis on a vu le citron givré et les baguettes de gour et des petites excentriques c’était magnifique ma chérie

On est arrivé des la salle du sable là ou l’on devait manger mes on a continué jusqu’à la salle des tuniques bleues. C’était ultra chiant pour rien c’était juste une salle assez grande ou il y a eu un éboulement. Il n’y avait rien de tunique et rien de bleu on est retourné à la salle du sable pour manger.

 

Isa avait préparé une soupe pour Laure et Lisa un moment très marrant puis le café et ensuite on est remonté. Denis était dépité en voyant Noa monter en alternatif.

 

Le reste du retour était chiant car c’était étroit.

 

sorti du trou, on a retrouvé l’autre groupe et puis retourner aux voitures.

 

Désolé pour les fautes d’orthographe 

CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC
CAMP EDSC

 

 

 

Cabrespine vu par Esteban:

 

 

Aujourd’hui, le samedi 1er Juin, nous avons visité la grotte de Cabrespine. V

 

ers 11h, nous sommes entrés dans la grotte. Elle commence par un gouffre gigantesque qu’on descend jusqu’au fond par un très grand échafaudage, une succession indénombrables d’échelles.

 

On a commencé par faire un petit parcours qui nous a permis d’admirer plein de colonnes, de stalactites et de stalagmites. Par contre, à certains endroits, le passage rétrécit et c’est assez dur d’avancer.

 

 

Alors, nous nous sommes arrêtés pour manger puis après, la véritable exploration a débuté. On descendait d’abord quelques échelles, puis on arrivait à une rivière souterraine. Au début, l’eau ne nous embête pas beaucoup, mais les ennuis ont commencé lorsque le niveau de l’eau était plus haut que les bottes qui du coup se remplissaient.

 

 

Au bout d’un moment, le groupe s’est séparé en deux : ceux qui faisaient demi-tour et ceux qui avançaient. J’étais dans le groupe qui avançait. Nous avons donc continué jusqu’au moment où l’heure nous obligea à faire demi-tour.

 

Nous avons retrouvé ceux qui avaient fait ½ tour précédemment.

 

Nous sommes sortis vers 18h, heure de fermeture du trou.

 

 

Esteban

 

 

 

désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!
désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!

désolée pour le peu de photos...batterie à plat, mais celles de david valent le détour!

 

 

 

 

 

et voici le CR de Yves. Certes, il n'est plus si jeune que ça, mais ces compte-rendu sont toujours d'une belle qualité:

 

 

Compte-rendu partiel de la sortie EDSC83 du 1er juin 2019

 

Gouffre de Cabrespine (Cabrespine - Aude)

 

Compte-rendu de l’exploration de la Salle des Schistes à la Salle des Dômes

 

 

Participants : Laurent, Alex, Noa et Yves.

 

 

 

Après avoir descendus cet immense gouffre et parcourus la rivière souterraine vers son aval, nous faisons une pause dans la Salle des Schistes.

 

 

Il est presque 16h et nous avons 2 heures devant nous avant de ressortir, au plus tard à 18h.

 

 

Pierre propose, à ceux qui le souhaitent, d’aller voir l’immense Salle du Dôme. Sont volontaires : Laurent (qui sera notre guide pour cette partie), Alex, Noa et moi.

 

Pendant ce temps, les autres rebrousseront tranquillement en direction de la sortie.

 

Laurent nous emmène, d’un bon pas. Nous continuons à descendre la rivière souterraine pendant quelques centaines de mètres avant de la perdre et de poursuivre en escaladant les énormes dépôts d’argile très glissants. Il faut faire attention car nous marchons souvent sur la crête de ces dépôts, avec un vide de 6 m en dessous.

 

De-ci de-là, quelques grandes concrétions pendent du plafond, ainsi que quelques buissons d’aragonite. On est toujours dans une grande galerie avec, de temps en temps, de gros blocs d’effondrement (glissants !) à escalader.

 

Nous arrivons dans cette fameuse salle aux dimensions impressionnantes. Hormis ses dimensions, celles des nombreux dômes de calcite blanche sont également remarquables. Du plafond pendent des fistuleuses de près de 3 m de long ! Cette salle vaut vraiment le détour.

 

Il est 16h55. Laurent nous invite à retourner rapidement vers le gouffre d’entrée car il faut environ 1 h pour cela. Nous faisons donc demi-tour, avec quelques hésitations sur le cheminement à suivre jusqu’à la rivière.

 

On remonte ensuite la rivière au pas de course pour arriver dans les temps et avant la fermeture de la partie touristique de la grotte.

 

Remonter le courant lorsqu’on a de l’eau au-dessus des genoux n’est pas évident et épuisant ! Chacun suit sans problème.

 

En chemin, on double un groupe de touristes qui termine le « safari aquatique » en canoé.

 

Plus loin, on rejoint notre groupe, juste avant le grand éboulis du gouffre.

 

 

Petite et rapide pause goûter avant d’entamer la remontée des escaliers métalliques puis des échelles métalliques du grand échafaudage qui ramène au promontoire des touristes. Petits et grands remontent d’un bon pas et sans difficulté. Au passage, on entend un autre groupe qui se lance sur la tyrolienne installée en bas du gouffre.

 

 

Sur le balcon construit pour les visites touristiques, on croise un groupe de visiteurs dont certains sont plus intéressés par notre accoutrement boueux que par les beautés naturelles qui les entourent !

 

 

On retrouve la lumière et le soleil peu avant 18h. Le chrono est bon !!!

 

 

Un grand merci à Laurent pour sa gentillesse et pour nous avoir accompagné jusqu’à cette magnifique Salle des Dômes.

 

 

 

Yves

 

 

 

 

 

 

Et en dernier, Cabrespine vu par Isabelle:

 

On avait rendez-vous avec Stéphane Bruxelles sur le parking de Cabrespine sur le coup des 10h.

 

On a attendu un petit moment à l’extérieur que tout le monde soit prêt. Avec ma COUPINE, on a fait la sieste et c’était cool.

 

On est rentré vers 11h dans la cavité par la partie aménagé. On est descendu par les échafaudages pour aller ensuite dans une petite salle sur la droite qui était très jolie niveau concrétion.

 

On est ensuite descendu tous en bas de la salle pour manger. Il était environ 13h.

 

On est parti ensuite dans la rivière souterraine. Au début, on était un seul groupe puis on s’est séparé en deux.

 

Notre groupe (Lisa alias ma coupine, Kasper, Denis, Franck Bacchus et moi), on s’est arrêté faire de la photo. Avec ma coupine, on était les sujets c’était cool.

Après quelques clichés, on est reparti. On a croisé le groupe de Stéphane qui se diriger vers la sortie, il nous a indiqué la direction où l’autre groupe était parti.

 

Bon ça c’est pas passé comme prévu… On a cherché pendant un moment où il était parti, on a vraiment bien visité la grotte sur ce coup là. Il fallait aussi faire gaffe à l’heure limite de sorti. On a donc fait demi-tour.

 

Sur le retour, on a continué a faire encore 2 séances photos puis on est reparti là où on avait mangé. J’ai trouvé l’eau vachement froide, j’avoue que j’avais mal au pied. x)

 

A l’endroit où on a mangé, l’autre groupe nous a rejoints et on est remonté tous ensemble.

 

Vers 18h, on est tous à la surface.

 

 

Retour Camping !

Commenter cet article

Archives

À propos

Comité Départemental de Spéléologie du Var ------ Diffusion d'informations concernant les spéléologues varois